la maison d'hôtes

le salon de jardin

la maison d'hôtes sous un autre angle

Les hortencias en fleur

charrue sous la neige

sous la neige

Les tourtoux

Ingrédients

    Pour 4 personne(s)

  • Un ½ cube (10g) de levure de boulanger
  • Sel
  • Eau tiède
  • 4 cuillerées à soupe de farine de froment
  • 1 louche de petit lait (facultatif)
  • Farine de blé noir
  • Huile ou lard gras

 

Préparation

  • Si votre levain n’est pas fait, et pieusement conservé, le faire la veille en mélangeant dans une terrine, ou mieux, dans le tinou, la levure émiettée, la farine de froment, une petite cuillerée à café de sel fin et en le diluent avec deux ou trois louches d’eau tiédie pour obtenir une pâte molle. Mettre à lever, récipient couvert, près du cantou, du fourneau ou du radiateur.
  • Le lendemain, votre levain dégage une odeur caractéristique et forte. Il est prêt à faire lever la pâte à tourtous. Ajouter autant de louches de farine de blé noir qu’il y aura de personnes à contenter, quelques pincées de sel et délayer à l’eau tiédie et, si l’on peut, au petit lait. Saler la pâte doit être fluide sans être trop légère, qu(il en reste une bonne couche sur le doigt quand on l’y plonge, cr il sera permis, au dernier moment de l’etendre un peu, mais il ne sera pas question de l’épaissir. Recouvrir le pot et metter à lever dans les mêmes conditions que la veille. 3 à 5 heures après, la pâte sera levée si, ayant doublé de volume, on observer à sa surface une sorte de bouillonnement paisible, et si elle dégage l’odeur plus douce mais aigrelette du levain déposé. Mais ne pas attendre que la pâte mousse. Mettre la poêle à feu vif. Quand elle est chaude, la graisser à la fourchette, soit avec un tampon de linge imbibé d’huile, soit avec un morceau de lard gras.
  • Faire le tourtou comme une crêpe, mais dès la première face prise, introduire la pelle etretourner. La seconde face étant cuite, déposer le tourtou sur un torchon et le recouvrir afin qu’il demeure bien au chaud
  • A eux seuls les tourtous peuvent constituer un repas, soit qu’on les accompagne de beurre, de charcuteries variées, puis de sucre, soit qu’on les garnisse de fromage râpe, voire d’un œuf à chaud, dans la poêle. En dessert, ils s’accommodent bien de sucre, de miel, et de toutes les sortes de confitures, en particulier, chez nous, de confitures d’airelles des Monédières. Mais les tourtous sont essentiellement une sorte de pain. C’est le rôle qu’ils peuvent tenir tout au long d’un repas, des charcutailles au fromage, en passant par la viande ( en sauce naturellement), ou mieux, le civet de lièvre ou de lapin, entre le sourire (mi-figue, mi-raisin), de deux pruneaux fripés et noirs…